Category

actualités

L’AMPIL inaugure le 1er février 2018 le projet de l’habitat transposable

By | actualités

Dans un climat de demande pressante en habitat d’urgence, le projet de «l’habitat transportable» porté par l’AMPIL consiste à créer un logement transportable, extensible et autonome en énergie pendant 15 jours. Afin de garantir cette autonomie,
ce logement sera indépendant des raccordements d’usages (tout à l’égout, alimentation eau, électricité, etc.) et sera réalisé sur la base d’un préfabriqué.
Ce projet devra apporter des réponses face à des problématiques actuelles, telles que la lutte contre l’habitat indigne, la prise en charge des victimes face à l’augmentation des catastrophes naturelles et encore l’insuffisance du nombre de places en hébergement d’urgence dans la région.

Pour la réalisation de ce « projet de maison transportable pour l’urgence sociale et les catastrophes naturelles », L’AMPIL a fait appel à l’association APPEL D’AIR, pour la réalisation d’un prototype de maison transportable pour l’urgence sociale et les catastrophes naturelles, construite à partir d’une structure métallique identique ou presque au conteneur. L’AMPIL se charge de la gestion-coordination du projet et de son suivi tant dans sa partie technique, administrative, financière en sa qualité de Maître d’ouvrage d’une part et d’autre part L’Association APPEL D’AIRE se charge de la réalisation.

Cet habitat sera inauguré le 1er février 2018 à Marseille

Découvrez le dossier de presse et le flyer de l’inauguration.

Crédits image : © architecte hmonp 

Emmaüs Solidarité accueille Jacques Mézard à la pension de famille Les Marronniers

By | actualités

Le Ministre de la Cohésion des territoires a été accueilli par les résidents de la pension de famille située dans le 20ème arrondissement de Paris. Cette pension, propriété de France Habitation, est gérée par Emmaüs Solidarité grâce à une équipe de 3 salariés. Elle propose 24 studios à des personnes ayant eu des parcours difficiles, en situation d’isolement social et affectif. Malgré des ressources faibles, elle leur permet d’accéder à un logement, assorti d’un accompagnement social visant l’acquisition d’une plus grande autonomie. La pension Les Marronniers est ouverte depuis janvier 2017, suite à la démolition d’un hôtel social en mauvais état.

Contact : pfmarronniers@emmaus.asso.fr

Site Internet : https://www.emmaus-solidarite.org/

Photos : Cohésion des territoires

L’accès au logement social des ménages à bas revenus en Île-de-France : Quelles solutions ?

By | actualités

Télécharger le document

Synthèse de la rencontre du 28 février 2017 organisée par la Fapil, la Fédération des Acteurs de la Solidarité IDF et la Fondation Abbé Pierre.
La restitution de ce temps d’échanges – organisé autour de deux tables-rondes et de témoignages – est, pour nos trois réseaux, l’occasion de développer nos propositions autour des deux principales problématiques débattues lors de la matinée : la production d’une offre de logements adaptée aux besoins des ménages franciliens à bas revenus et la garantie d’un système d’attributions qui leur soit plus favorable. Il s’agit également de proposer une base argumentaire aux acteurs associatifs franciliens mobilisés au sein des instances politiques de l’habitat en Île-de-France, telles que les Conférences Intercommunales du Logement, qui peu à peu se mettent en place dans notre région.

Crédits photo : ©Fapil

Journée Appartements Pédagogiques du 6 octobre : compte rendu et documents

By | actualités

La Fapil a organisé le 6 octobre à Paris, avec le soutien du réseau Rappel, une journée d’échanges et de réflexion sur le thème : « Appartements pédagogiques, un support à l’accompagnement au logement ». Cette journée s’adressait aux associations et organismes ayant mis en place un appartement pédagogique et à ceux qui souhaitent se lancer dans le développement de ce support.

Retrouvez ci-dessous la restitution des interventions et ateliers qui se sont déroulés durant cette journée.

Vous pouvez également télécharger la version PDF ici

Les différentes thématiques abordées dans le cadre des appartements pédagogiques : témoignages

1/ L’appartement Eco’Logis et la thématique du bien vivre dans son logement / droits et devoirs des locataires

Intervenantes : Hélène Bernard, directrice et Michèle Crignon, animatrice – AIVS® Tandem Immobilier

L’appartement pédagogique Eco’Logis est porté par l’association Tandem Immobilier, AIVS® (Agence Immobilière à Vocation Sociale) de l’Oise, en charge de la gestion locative de 400 logements. Les principaux objectifs pour l’association sont de prévenir les risques locatifs et donc l’expulsion locative et de promouvoir un logement de droit commun pour tous.

L’idée de l’appartement pédagogique est née d’un constat partagé par les propriétaires privés et les bailleurs sociaux des difficultés rencontrées par les locataires : impayés de loyers, dégradations du logement, non ouverture des courriers, … autant d’indicateur d’un « déficit » de savoir habiter. Dans un premier temps, des ateliers ont été mis en place en partenariat avec la CAF de l’Oise, mais ne mobilisaient que très peu de locataires. L’appartement pédagogique, dont la demande initiale a émané de la DDCS, paraissait être une solution mieux adaptée.

La phase de montage du projet a nécessité plusieurs étapes : d’abord, la découverte des appartements pédagogiques qui étaient proposés par d’autres organismes, puis, une étape de rencontre des partenaires, l’écoute de leurs besoins, des ceux des publics qu’ils accueillent ou accompagnent et des difficultés qu’ils rencontrent.

L’association a mobilisé un appartement fixe implanté dans un quartier Politique de la Ville(QPV). Il peut être visité librement par le public sur certains créneaux et plus fréquemment par des groupes constitués. Afin de toucher davantage de personnes, des visites et ateliers sont programmées via les partenaires.

Une deuxième forme de l’appartement pédagogique a récemment été développée, il s’agit d’un logement itinérant en carton à échelle réelle : le Kit Eco’Logis. L’appartement itinérant est présenté comme n’ayant de sens qu’en complément d’un appartement fixe dans laquelle la projection est plus facile. Il permet de toucher un autre public comme les habitants des zones rurales qui ne peuvent se déplacer jusqu’à l’appartement fixe, à condition d’une certaine récurrence et régularité de l’installation.

Trois formes de partenariat se sont développées autour de l’outil Eco’Logis :

  • Un partenariat financier (conférence des financeurs, ADEME, EDF, FSL, bailleurs sociaux, ville, fondations)
  • Un partenariat technique : les organismes partenaires interviennent dans le cadre des ateliers en lien avec leur expertise (par exemple l’ARS sur les questions de santé, EDF sur l’énergie, …).
  • Un partenariat social qui oriente les publics, et organise des visites (associations, secteur, FJT, résidences pour personnes âgées, scolaires, …)

L’appartement pédagogique touche un public très diversifié : locataires de l’AIVS® et de logements sociaux, propriétaires occupants et propriétaires bailleurs, personnes non logées et/ou hébergées, professionnels, …

L’animation est principalement assurée par l’association Tandem Immobilier mais il est également possible pour les partenaires de venir animer des ateliers. Un comité technique se réunit régulièrement pour échanger sur les difficultés et besoins rencontrés afin d’adapter les thématiques traités et l’animation des ateliers aux réalités de chacun.

Les ateliers fixes qui sont organisés de manière régulière renvoient à trois dimensions : droits et devoirs des locataires – savoirs et techniques – économie et aide sociale. Jeux de plateau, photolangage, jeux de cartes, quizz,  expérimentations sont autant d’outils utilisés pour rendre les ateliers interactifs et participatifs.

Sur la thématique spécifique des droits et devoirs des locataires, l’animation est faite à partir de plusieurs outils. Le jeu Kijoulou (jeu de plateau créé par l’association Emmaüs Solidarité : vidéo de présentation de Kijoulou ici ) est souvent utilisé et a pour avantage de gommer les difficultés liées à la barrière de la langue. Un jeu de plateau sur la thématique du voisinage a également été développé par l’association Tandem Immobilier. Enfin, des ateliers d’entretien du logement, de décoration et bricolages, de petites rénovations sont organisés avec toujours en vue de valoriser les compétences, de développer les connaissances et savoir-faire des participants.

L’animation est réalisée de manière à éviter tout jugement de valeur « Il n’y a pas de bons ou mauvais gestes mais des manières de faire différentes ». L’objectif est que les personnes puissent être « actrices » dans leur logement.

Tandem immobilier a pour projet de développer un second appartement pédagogique fixe afin de s’implanter dans un autre quartier. L’association s’est également fixé l’objectif de parvenir à toucher davantage de locataires de l’AIVS et du parc privé de manière générale.


Pour en savoir plus … 


2/ L’Eco’ Appart et la thématique des économies et consommations d’eau et d’énergies

Intervenantes : Stéphanie Derobert, présidente et Sandrine Corre, animatrice – CPIE de la Vallée de l’Orne

Le CPIE (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) de la Vallée de l’Orne a développé l’Eco Appart, appartement pédagogique basé dans un quartier populaire de Caen. Le projet a été initié en 2009 dans l’idée de proposer des activités de sensibilisation à l’environnement et au logement dans un véritable appartement. L’implantation du logement pédagogique dans une barre d’immeuble datant d’avant 1977 au sein d’un quartier dont le taux de pauvreté avoisine les 45% permet de favoriser un « vivre ensemble au sein du quartier ». Un travail partenarial entrepris depuis plusieurs années avait permis de faire émerger plusieurs problématiques : s’alimenter sainement à petit prix, prévenir les accidents domestiques, vivre dans un logement sain, maîtriser les dépenses et factures. La mise à disposition de l’appartement par un bailleur social et le travail partenarial ancien a permis une émergence rapide du projet.

Il existe également une version itinérante de l’appartement pédagogique : un kit pédagogique qui permet de répondre davantage aux problématiques des propriétaires occupants en zone rurale et périurbaine.

L’Eco Appart, conçu de manière à ce que les visiteurs se projettent facilement dans l’appartement, permet de répondre à des objectifs divers : récréer du lien social, réaliser des économies, favoriser un changement de comportement en matière de santé, …  Bien que l’approche soit globale, les questions de dépenses liées aux énergies et à la maîtrise des consommations sont au cœur des problématiques traitées.

De nombreux partenaires sont parties prenantes du projet : bailleur social, collectivités locales, département, ville, acteurs associatifs et d’éducation populaire, acteurs éducatifs (travail en partenariat avec deux lycées), associations et collectifs d’habitants, … L’Eco Appart bénéficie également du soutien de la Fondation de France, de l’Ademe, de la Région et de l’Agence de l’eau. Le budget de fonctionnement annuel est de 36 000 € dont une grande partie est dédiée à l’animation.

L’Eco Appart reçoit chaque année environ 900 personnes, il s’agit généralement de publics fragiles, souvent locataires de bailleurs sociaux de l’agglomération Caennaise. Les publics sont mobilisés via les différents partenaires : le travail avec les centres sociaux permet par exemple de toucher les habitants des quartiers prioritaires, et celui avec les lycées, de faire venir les lycéens et étudiants en section économie sociale et familiale. L’Eco-Appart est également un lieu de formation des professionnels et notamment ceux de la petite enfance, de plus en plus nombreux à venir.

L’animation de l’appartement pédagogique est co-construite par un collectif d’animateur regroupant différents partenaires qui se réunissent régulièrement. Chacun s’est engagé à maitriser l’animation généraliste tout en apportant sa spécificité technique selon les thématiques abordées. Cet instance permet d’imaginer de nouveaux ateliers à organiser et de nouvelles problématiques à traiter. L’animateur s’appuie sur différents outils pédagogiques afin de faire vivre les visites et les ateliers aux participants : quizz, étiquettes informatives par thématiques, jeux, livret de recettes …  L’idée est de s’appuyer sur des méthodes d’empowerment : les astuces émergent des participants.


Pour en savoir plus … 


3 / L’Atelier du 19 et la thématique santé, environnement et habitat

Intervenant : Christophe Malvault, chargé de projet, IREPS Nouvelle Aquitaine

L’Atelier du 19, appartement pédagogique situé à Poitiers en nouvelle Aquitaine est porté par deux associations : Le Graine, réseau d’éducation à l’environnement et l’IREPS qui développe des actions de prévention et de promotion de la santé. L’Atelier du 19, ouvert en 2015, a été conçu pour être à la croisée des thématiques de l’environnement et de la santé dans le cadre de l’habitat.

Le projet fédérait de nombreux et divers acteurs, pour autant son émergence n’a pas été rapide du fait de difficulté à capter un logement pour accueillir cette activité. Finalement un bailleur social a pris en charge l’éco-rénovation d’un logement qu’il a mis à disposition des deux réseaux dans le cadre de ce projet.

L’appartement pédagogique est ouvert au grand public via des visites libres et ateliers : c’est la principale porte d’entrée des participants, les publics sont peu ciblés via des partenaires. L’Atelier du 19 se fait connaitre à travers la presse, les émissions de radio, etc… Quelques formations ont également été dispensés pour les professionnels (professionnels de la petite enfance sur les perturbateurs endocriniens, et professionnels de structure accueillant du public sur la qualité de l’air intérieur).

L’Atelier du 19 est conçu comme un outil pédagogique en soit : 4 pièces sont équipées comme des lieux de vie. Lors de la programmation des ateliers en septembre 2015, les ateliers étaient principalement animés par les deux structures porteuses (Ireps et le Graine), puis l’animation s’est ouverte à des structures extérieures, tout en veillant à ce que les problématiques de santé et environnement soient au cœur de leurs interventions.  Un animateur pour le logement est dorénavant dédié pour l’animation de l’atelier du 19, ce qui permet une fréquentation plus dense de l’appartement (près de 500 participants aux ateliers sur un semestre)

Les thématiques environnement et santé sont traités à travers divers ateliers et animations : « chasse » aux polluants de l’air intérieur, troc d’habits pour sensibiliser aux produits chimiques contenus dans les vêtements, ateliers jardin et également un cycle d’atelier spécifique sur l’alimentation financé par l’ARS. L’animation de l’atelier est centrée sur la manipulation et l’expérimentation par les participants, à partir de « points manip’ » plutôt que sur de l’information écrite.

Un collectif d’animation regroupe l’ensemble des acteurs qui interviennent autour de l’appartement pédagogique : ils se réunissent deux fois par an afin d’échanger sur les besoins repérés et de faire évoluer les ateliers.

La fusion des région Poitou Charente, Aquitaine et Limousin a provoqué des difficultés dans le portage de l’appartement pédagogique, puisque le Graine n’a plus de salarié en charge du projet. La pérennité du projet est quelque peu incertaine : les prochains temps seront donc consacrés à la recherche d’autres sources de financement pour notamment assurer le maintien d’un animateur dédié dans le temps.


Pour en savoir plus … 


Les ateliers

Atelier 1 : Quel public mobiliser autour de l’appartement pédagogique et comment ?

Animation : Claire Bally – Coordinatrice du réseau RAPPEL

Quels peuvent être les différents publics cibles d’un appartement pédagogique ?

Le public peut varier selon les thématiques et les objectifs de l’appartement pédagogique, il peut être à destination de tout public tel que :

  • Les jeunes adultes
  • Les bailleurs sociaux / bailleurs privés
  • Les locataires de logement sociaux / du parc privé
  • Les primo-arrivants
  • Les personnes en demande de logement
  • Les ménages en impayés locatif
  • Les ménages en impayés d’énergie, en précarité énergétique
  • Les ménages modestes
  • Les scolaires, les étudiants
  • Les ménages aisés
  • Les professionnels en contact avec le public (travailleurs sociaux, …)
  • Le public en insertion
  • Le public en structures d’hébergement (Foyers de vie, résidences sociales, CHRS, Logements foyers, EHPAD, …)
  • Aides à domicile (TISF, aides ménagères, …)

Quelles sont les pratiques qui fonctionnent pour mobiliser les personnes ?

  • La communication orale est un très bon outil de mobilisation des personnes : aller vers les personnes et se mettre en lien avec gardiens, les voisins pour faire circuler l’information par bouche à oreille.
  • Mener des actions hors les murs : affiches, etc.
  • Réaliser des animations ludiques, repartir avec quelque chose (un boudin de porte, une lampe basse conso, une fiche, etc.)

Quelles sont les freins, difficultés rencontrées pour mobiliser les publics ?

  • La participation ne peut pas se décréter, on ne peut pas obliger les personnes à participer si elles ne le souhaitent pas. Les personnes peuvent également ne pas être disponibles sur les horaires, les jours d’ouverture de l’appartement pédagogique (ouverture en journée sur les horaires de travail par exemple)
  • Lorsque les séances sont trop longues, trop denses, trop techniques avec l’utilisation d’un vocabulaire professionnel (jargon) : on risque de perdre les personnes en route

Quels peuvent être les leviers pour mobiliser les publics ?

  • Rendre le public le plus possible acteur (co-animation d’atelier, accueil des gens par le public)
  • Faire des jeux, manipuler, expérimenter : rendre la visite attractive et interactive
  • Avoir plus de moyens pour communiquer et un temps de travail dédié à l’animation.

Atelier 2 : Comment nouer un partenariat local autour de l’appartement pédagogique et quels en sont les financeurs potentiels ?

Animation : Hélène Bernard – Directrice de l’AIVS® Tandem Immobilier

Quels peuvent être les différents partenariats ?

 Partenariat technique : Les partenaires technique participent à l’animation de l’appartement pédagogiques et des ateliers qui y sont menés :

  • Agences et services : ADEME, ARS, ADIL, ….
  • Entreprises privées qui ont des personnes à mettre à disposition (mécénat de compétence), du matériel, des fonds dédiés pour la construction de l’appartement pédagogique : Leroy merlin, Suez, ….
  • Compétences individuelles (associations dans un domaine), participants, acteurs de l’association qui vont venir animer un atelier.

 Partenariat local : Les partenaires locaux peuvent orienter des publics et/ou utiliser l’appartement pédagogique :

  • Services publics : Ville, CCAS, Conseil départemental, etc…
  • Associations locales
  • Bailleurs
  • Ecoles, éducation, …

 Partenariat financier :

  • Pérenne (subvention de fonctionnement) ou ponctuel (via les fondations d’entreprise pour le lancement du projet)
  • Habituel (DDCS, CAF, DREAL, etc…) ou inhabituel dans le réseau (Caisses de retraites, mutuelles, entreprises privées)

Les financements peuvent être de plusieurs ordres : mise à disposition de locaux, de moyens humains, de matériels, de temps ou d’argent

Quels freins, quelles difficultés sont rencontrées pour mobiliser les partenaires ?

Il est difficile de mobiliser les partenaires à long terme :

  • Les financements peuvent être ponctuels,
  • Un changement de salarié chez les partenaires peut mettre à mal le partenariat
  • Les techniques d’animation / de formation peuvent être inadaptées au public, ce qui met fin au partenariat

Il peut être difficile de négocier avec les partenaires pour qu’ils participent sans contrepartie financière pour les intervenants. Il faut également être vigilant à ne pas faire concurrence aux autres acteurs locaux

Une méconnaissance du réseau local peut freiner le développement du projet (Identification des acteurs sociaux, des entreprises qui ont un fond dédié et des acteurs qui ont des activités très différentes du porteur : il faut aller vers eux)

 Quels peuvent être les leviers d’action pour mobiliser les partenaires ?

  • Travailler sur la valorisation de l’impact social et montrer le retour sur investissement auprès des partenaires, en donnant des chiffres sur le nombre de personnes venues, …
  • Laisser du temps au temps : les liens avec les partenaires peuvent se faire sur un long terme
  • Localisation de l’appartement : aller dans des lieux qui vont intéresser différents publics et donc différents partenaires.
  • Rendre compatible les demandes parfois contradictoires des différents partenaires

Atelier 3 : Quels outils pédagogiques peuvent être utilisés et comment les développer en fonction des publics ciblés ?

Animation : Claire Guinehut – Chargée de mission Fapil

Quels sont les outils qui peuvent être utilisés dans le cadre d’un appartement pédagogique ?

  • Quizz
  • Showroom – kit de manipulation
  • Valise des ampoules
  • Jeu des bouteilles d’eau
  • Malette matériels économes + pédagogie
  • Supports visuels (photos, frise chronologique)
  • Livre de recette, de synthèse
  • Jeu de plateau (ex/ Kijoulou)
  • Plaquette de synthèse utilisable au quotidien
  • Magnettes illustrant le brainstorming (préremplis en images et vides)
  • Photo langage support au débat
  • Cahier des charges à destination des partenaires
  • Création avec le public d’un outil à ramener chez soi (ex/ Pochette de classement des documents administratifs)
  • Atelier pratique / de manipulation (ex / changement de joint, débouchage d’évier)
  • Mallette de simulation de consommation des ampoules
  • Débitmètre / Wattmètre
  • Sablier de douche – mousseur – thermomètre – hydromètre
  • Compteur relié à un porte-monnaie
  • Défi famille éco énergie
  • Maison des veilles : maison miniature sur consommation des veilles
  • Ecole des petits locataires (pour les enfants) – école des locataires (pour les adultes)
  • Vélo qui indique la consommation produite en pédalant sur une ampoule
  • Maison de poupée
  • Construction d’une marmite norvégienne au domicile

 Quelles sont les freins, les difficultés rencontrées dans l’approche pédagogique ?

  • Les outils sont parfois trop techniques, pensés par des professionnels / techniciens et ne permettent pas l’appropriation par le public
  • L’animation n’est pas toujours assurée par un animateur dédié : l’animation par un technicien, expert d’une thématique n’est pas toujours adaptée au public auquel il s’adresse.
  • Coûts matériels et humains des outils pédagogiques

Quelles sont les leviers d’action ?

  • Adapter les outils pédagogiques aux différents publics et à leur réalité
  • Coconstruire les outils avec les habitants, les publics cibles et s’assurer de la réponse aux besoins.
  • Utiliser des outils participatifs, interactifs, ludiques et concrets pour mieux sensibiliser les personnes.

Points de vigilance et préconisations, retour d’études menées auprès de porteurs d’appartements pédagogiques

Intervenante : Claire Bally – coordinatrice du réseau RAPPEL

Claire Bally, responsable de projet au sein de l’association Solibri, co-anime le réseau RAPPEL, Réseau des Acteurs de la Pauvreté et de la Précarité Énergétique dans le Logement depuis 2015. Durant sa carrière, Claire Bailly a fondé un appartement pédagogique dans les quartiers nord de Marseille et a réalisé une étude en 2015 pour AG2R la Mondiale auprès de 8 porteurs d’appartements pédagogiques. Dans le cadre du réseau RAPPEL, en 2016, un groupe de travail de 7 structures porteuses d’un appartement pédagogique a été constituée afin de réaliser un guide pratique à destination des porteurs de projet. A partir de son expérience de terrain, des réflexions du groupe de travail et des conclusions de son étude, Claire Bailly est intervenue pour faire part des points de vigilance et apporter des préconisations quant au montage et au développement d’un projet d’appartement pédagogique. La mobilisation du public, l’approche pédagogique, le développement d’un partenariat local, l’évaluation du projet sont autant de points sur lesquels il est important de questionner les pratiques.

Intérêt de ce type d’outils

Avant toute chose, l’appartement pédagogique est un outil qui permet de construire une « expertise habitante » : les publics acquièrent des savoirs, savoirs faire et savoir-être sur des thématiques souvent très techniques. L’idée n’est pas de transformer les comportements à tout prix mais de favoriser l’acquisition de compétences et de connaissances afin que les personnes soient à même de choisir de s’approprier de nouvelles manières de faire. L’appartement pédagogique permet également de mettre en œuvre une approche globale de l’habiter. La mise en place d’un panel d’activités autour de la question du logement peut venir renforcer un accompagnement individualisé ou des ateliers collectifs auprès des ménages. Il ne faut pas négliger l’importance d’une dynamique locale qui se crée autour d’un appartement pédagogique et qui joue un rôle clé dans le repérage, la mobilisation des ménages, mais également dans la montée en compétences de professionnels au contact de ces ménages. Enfin, la dimension collective et l’implantation géographique au sein d’un quartier par exemple, engendre des bénéfices sociaux réels bien que difficiles à évaluer : création de partenariat au sein du quartier, création de lien social et lutte contre l’isolement des ménages fragiles, …

La mobilisation du public

L’appartement pédagogique mobilise davantage certains publics que d’autres, par exemple cet outil touche très peu d’hommes, cela peut être dû au fait que les méthodes d’animation participatives (concertation, échanges, etc…) sont stéréotypées comme étant féminines. Les personnes âges sont également difficiles à toucher, particulièrement si elles rencontrent des difficultés pour se déplacer.

Le travail partenarial est inévitable pour parvenir à mobiliser le public. Pour toucher les habitants du quartier où l’appartement est implanté, plusieurs méthodes peuvent être expérimentées : envoi de courriers à l’ensemble des habitant au moment de la régularisation des charges d’eau et d’énergies, vidéos diffusées dans les salles d’attentes de la CAF, de la sécurité sociale, etc… Les associations locales peuvent également être un relai primordial à condition qu’elles s’y retrouvent :  pour cela il faut être à même de s’adapter aux objectifs des structures locales pour qu’elles puissent s’approprier cet outil.

L’implantation d’un appartement pédagogique au milieu d’un quartier défavorisé via la mise à disposition d’un local par un bailleur social permet de toucher plus facilement les habitants de ce quartier. Toutefois cela peut compliquer la mobilisation de public extérieur si le quartier est stigmatisé et associé à de fortes représentations négatives.

L’approche pédagogique

Certains appartements pédagogiques peuvent parfois être éloignées des réalités des personnes : équipements, taille de l’appartement, décoration, … Partir du vécu des publics cibles peut être un bon moyen pour que l’outil pédagogique soit mieux adapté. Par ailleurs, pour favoriser la montée en compétences des participants, alterner les approches pédagogiques (entendre, voir, sentir) peux permettre aux personnes d’y être plus sensible, de mieux mémoriser et donc de repartir avec davantage de connaissances.

Une démarche de diagnostic, d’enquête auprès du public ciblé peut être mise en place en amont afin de mieux appréhender les besoins des personnes, leurs connaissances, et ainsi développer des outils et thématiques adaptés.

Par ailleurs, la dynamique partenariale mise en place autour de l’appartement pédagogique peut également permettre une réflexion collective sur les animations à proposer, les ateliers à construire, etc…

L’animation d’un appartement pédagogique nécessite une réelle posture éthique, or il arrive parfois que les discours puissent être perçus comme culpabilisant. C’est pourquoi il est important que l’animateur puisse avoir la double compétence :  technique (maitrise des thématiques de l’habitat, santé, environnement, énergies, etc…) et animation (maitrise des méthodes participatives, interactives, posture éthique, adaptation au public). Pour se faire, si les moyens humains du porteur d’appartement pédagogique ne permettent pas de mettre en œuvre cette double compétence, il peut être pertinent de créer un partenariat avec d’autres acteurs, professionnels de la création d’outils pédagogique (comme les réseaux d’éducation à l’environnement). L’idéal étant qu’il puisse y avoir un animateur salarié dédié à l’animation de l’appartement pédagogique afin d’éviter un turn-over trop important (si l’on fait appel uniquement à des bénévoles ou services civiques par exemple) et favoriser la pérennisation de l’outil.

Le partenariat

Le type de structure qui porte l’appartement pédagogique mais également le partenariat mis en place autour de l’outil influe considérablement sur la pérennité du projet. Le montage d’un appartement pédagogique par une agence de l’état ou une collectivité territoriale a l’avantage d’être inscrite dans les politiques publiques, ce qui signifie que le financement pourra être pérennisé, toutefois il sera aussi dépendant des changements de politiques locales et des changements de personnels. Si le montage provient d’une association, cela signifie généralement une articulation plus forte avec les autres acteurs locaux mais des financements plus fragiles à termes. Par ailleurs, il faut être vigilant à ce que le projet d’appartement pédagogique ne soit pas la volonté d’une seule personne mais bien inscrite dans l’objet social de la structure afin que les instances en soient également porteuses et que le projet ne soit pas mis à mal en cas de départ de la personne.

Afin d’inclure les partenaires locaux dans la mise en place de l’appartement pédagogique, il peut être pertinent d’instaurer une ou plusieurs instances de coordination des acteurs locaux pour échanger sur le programme, la mobilisation des publics, l’évolution des besoins et des difficultés rencontrées, etc… La présence de cette instance auprès des partenaires financier peut, en plus, permettre de valoriser davantage l’activité.

Enfin, pour assurer une amélioration constante de l’appartement pédagogique, mesurer son impact et en assurer la pérennité il est indispensable d’évaluer le projet et d’allouer un budget spécifique à l’évaluation. Elle peut prendre plusieurs formes comme des enquêtes à chaud et/ou à froid des publics. Il est également possible de s’appuyer sur des professionnels de l’évaluation pour mesurer l’impact social de cette activité.


Pour en savoir plus … 


Retrouvez ci-dessous d’autres outils partagés par plusieurs porteurs d’appartements pédagogiques :

Appartement Echo Logis –  Echirolles (38) – Société Dauphinoise pour l’Habitat 

Vidéos sur les économies liées à l’énergie et l’eau :

Appart Roubaix- Epeule et Seclin (59) – Interfaces Nord et Lille Métropole Habitat

 

 

La Fapil au Congrès USH avec les Acteurs du Logement d’insertion

By | actualités

La Fapil, l’Unafo et Soliha ont animé un stand commun au Congrès HLM de Strasbourg, du 26 au 28 septembre. L’occasion de rencontrer nos partenaires, d’échanger sur les coopérations associatives et de susciter de nouvelles adhésions. De plus, la Fapil a participé à la Conférence de Presse organisée par le Collectif inter-associatif et syndical « Vive l’APL » au cours du Congrès : les annonces gouvernementales et le Projet de Loi de Finances 2018 sont très inquiétants car ils fragilisent à la fois les ménages modestes et les organismes de logement social. Reçue prochainement par les responsables ministériels et des parlementaires, la Fapil travaille également avec les Acteurs du Logement d’Insertion afin de garantir à nos associations les moyens nécessaires pour développer leurs actions en faveur des personnes en difficulté et mal-logées.

Eco’logis, un appartement qui déménage.

By | actualités

Eco’logis, l’appartement pédagogique permanent de Tandem Immobilier, l’AIVS de l’Oise, vient de se doter d’une version itinérante : un appartement en carton de 30m² de surface sur 2m de haut.
Complémentaire à l’appartement permanent situé à Nogent sur Oise, il a vocation à toucher les publics les moins mobiles sur l’ensemble du territoire départemental. Dans cet appartement, des animations sont prévues autour de toutes les questions relatives au logement, aux économies d’énergie, à l’accès aux droits.
Notre souhait est que des communes et agglomérations accueillent cette action sur leur territoire pour favoriser les échanges entre locataires, propriétaires et professionnels.

Découvrez la vidéo de présentation
Retrouvez l’article du site de Tandem Immobilier.